Actualité Échelle Inconnue

L'hiver franco-russe d'Echelle Inconnue : programme du Doctorat Sauvage En Architecture

Les corneilles, il y a 70 ans, encore nomades et presque absentes de nos villes, étaient jusqu’alors séparées entre les noires à l’ouest de l’Europe et les mantelées à l’est. Avant, car ces oiseaux désormais urbains nous ont pris de vitesse. Et l’on rencontre désormais, le long de leur frontière invisible qui ignore les états, des hybrides mi-noirs, mi-mantelés en prise eux aussi avec le phénomène métropolitain : un même peuple né d’un art : celui de la rencontre.

Pour la deuxième fois, pendant 3 mois, nous vous proposons, au delà des frontières et des états de voir et entendre l’autre ville Russe à travers ses arts : cinématographiques et actionnistes pour précipiter le temps où nous deviendrons tous des oiseaux.

Voir et entendre avec Valérie Pozner, la migration de la production cinématographique soviétique vers l'Asie Centrale pendant la Seconde Guerre mondiale.

Voir et entendre à travers les films russes de fiction ce que fut l’expérience du logement communautaire au lendemain de la révolution d’octobre. Avec Liudmila Piskareva.

Voir et entendre avec l’artiste Pavel Mitenko ce que fut le mouvement d’art actionniste au lendemain de la chute de l’URSS jusqu’à ses dernières manifestations portées entre autres, dans l’espace public, par les groupes Voïna ou Pussy Riot.

Voir et entendre enfin l’autre Moscou à travers nos derniers films réalisés en Russie.

En savoir plus sur cet hiver franco-russe d'Echelle Inconnue ICI.


PROGRAMMATION DU DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE :

Jeudi 26 janvier à 19h :

– Conférence "L’évacuation des grands studios de cinéma soviétiques en Asie centrale pendant la Seconde Guerre mondiale" proposée par Valérie Pozner, directrice de recherche au CNRS, en Histoire du cinéma russe et soviétique.
En savoir plus ICI.

Jeudi 23 février à 19h :

– Conférence "L'habitat urbain dans l'Union soviétique, à travers le cinéma soviétique" proposée par Liudmila Piskareva, doctorante en architecture à Paris et assistante et traductrice pour le projet Makhnovtchina d'Echelle Inconnue à l'est de l'Europe.
En savoir plus ICI.

Jeudi 30 mars à 19h :

– Conférence "L'actionnisme moscovite, ligne artistique de la politique postsoviétique" proposée par Pavel Mitenko artiste, critique d'art et actionniste.
Lire la suite ICI

INFORMATIONS PRATIQUES :

Lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, 76 000 Rouen
Contacts : mel@echelleinconnue.net / 02 35 72 40 05

Conférence le 15/06/2017 "Itô-Noe (1895 – 1923) : trajectoire politique et sociale d’une féministe anarchiste de l’ère Taishô." /Doctorat Sauvage En Architecture



Née à Fukuoka en 1895, dans le contexte de l’émergence mondiale du Japon, Itô Noe sort totalement des normes imposées aux femmes de son époque. Mariée trois fois, diplômée de l'école pour filles de Tokyo, cette jeune femme atypique prendra part à la rédaction du journal féministe Seitô ainsi qu'à de nombreuses actions menées par des mouvements anarchistes de cette période. Son dernier époux fut d'ailleurs un anarchiste de premier plan, Ôsugi Sakae, avec lequel elle fut assassinée par l'armée à la suite du chaos créé par le tremblement de terre du Kantô, en septembre 1923. Cet assassinat eut un impact retentissant dans tout l'Archipel et choqua profondément une large frange de l’opinion, allant jusqu'à être nommée "l'incident Amakasu" du nom du général à l’origine de ce crime. La mémoire d’Itô Noe demeure ainsi un phénomène controversé au sein de la société japonaise d’aujourd’hui.

La trajectoire singulière d’Itô Noe, figure reconnue de l‘histoire du féminisme au Japon, s’inscrit d’abord dans l’histoire de la construction du genre. Mais elle contribue aussi à l’histoire du socialisme et plus exactement de l’anarchisme au XXe siècle. Elle s’inscrit, enfin, à l’histoire des transferts culturels à l’échelle mondiale qui constitue une des composantes majeures de l’histoire de la mondialisation. L’objet cette conférence est de revisiter cette trajectoire à la lumière des transferts culturels nombreux, aussi bien dans le champ politique que genré.


Cette conférence est proposée par Marine Simon, doctorante en Histoire, en Normandie.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, Rouen
Date : Jeudi 15 juin 2017 à 19h

Conférence le 27/04/2017 "Généalogie de la Smart City. La réponse cybernétique à la crise de la raison cartographique" / Doctorat Sauvage En Architecture

Tous les outils techniques sont des signes politiques et sociaux. Cette affirmation est notamment valable pour la cartographie moderne qui a été la figure à partir de laquelle ont été construites les structures sociales qui fondent la modernité : l’État et l’argent.

Aujourd’hui le rôle de la carte est reprit par la cybernétique et la Smart City qui en est la traduction urbaine. L’hypothèse que nous proposons ici, est que la Smart City et la cybernétique aient en soit le même désir de contrôle que la cartographie et qu’ils s’affirment après la crise de la raison cartographique, dont ils poursuivent le processus de rationalisation, réduction de la complexité du réel, sélection et colonisation du territoire. Dans la Smart City, la carte est désormais le territoire : le territoire du contrôle.

Contre ce territoire/carte du contrôle prolifèrent les cartes/récits hétérotopiques des exclus de la Smart City.


Cette conférence est proposée par Cosimo Lisi, doctorant en Arts plastiques à l'Université Paris 8, en cotutelle avec l'Université LA SAPIENZA de Rome.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, Rouen
Date : Jeudi 27 avril 2017 à 19h

Soirée de lancement du journal #6 d'Echelle Inconnue "Éventrer la machine" // Le 13/04/2017 // Doctorat Sauvage En Architecture

Venez fêter avec nous cette nouvelle parution, Franco-Russe, le jeudi 13 avril à 19h à La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, Rouen !

Lire la suite

L'Hiver Franco-Russe d'Echelle Inconnue de janvier à mars 2017 : précipitons le temps où nous deviendrons tous des oiseaux



Un mur fantasmé semble encore séparer l’est et l’ouest de l’Europe. Berlin hier, Dniepr ou Don aujourd’hui.

Mais il existe peut-être un sort commun, nous le suivons à Moscou depuis trois ans sur les traces et à la rencontre des habitants de cette autre ville légère et mobile, qui, comme en France, fuit les pelles mécaniques. Urbanité de garages, de kiosques et de containers, dans laquelle un peuple muet vit et travaille comme il le fait en France dans cette autre ville faite de caravanes, camions et mobile-homes.

Un même peuple, si le sort commun fait davantage que les frontières des états. Un peuple à construire peut-être. Au delà des lignes de brouillard de la communication diplomatique ou médiatique qui ne se nourrit que de la séparation, bien aidée en cela par les faiseurs de villes d’ici et là-bas qui partagent une même obsession pour le devenir métropole du monde et un même goût pour la pelleteuse et le démantèlement : bidonvilles, campements et Jungle de Calais ici, Shanghaï, cité de garage, kiosques et installations foraines là.

Mais heureusement nous avons l’art et les oiseaux pour ne pas mourir de cette vérité. Les oiseaux d’abord, car les corneilles, il y a 70 ans, encore nomades et presque absentes de nos villes, étaient jusqu’alors séparées entre les noires à l’ouest de l’Europe et les mantelées à l’est. Avant, car ces oiseaux désormais urbains nous ont pris de vitesse. Et l’on rencontre désormais, le long de leur frontière invisible qui ignore les états, des hybrides mi-noirs, mi-mantelés en prise eux aussi avec le phénomène métropolitain.

Un même peuple né d’un art : celui de la rencontre.

C’est que pour la deuxième fois, pendant 3 mois, nous vous proposons, au delà des frontières et des états de voir et entendre l’autre ville Russe à travers ses arts : cinématographiques et actionnistes pour précipiter le temps où nous deviendrons tous des oiseaux.

Voir et entendre avec Valérie Pozner, la migration de la production cinématographique soviétique vers l'Asie Centrale pendant la Seconde Guerre mondiale.

Voir et entendre à travers les films russes de fiction ce que fut l’expérience du logement communautaire au lendemain de la révolution d’octobre. Avec Liudmila Piskareva.

Voir et entendre avec l’artiste Pavel Mitenko ce que fut le mouvement d’art actionniste au lendemain de la chute de l’URSS jusqu’à ses dernières manifestations portées entre autres, dans l’espace public, par les groupes Voïna ou Pussy Riot.

Voir et entendre enfin l’autre Moscou à travers nos derniers films réalisés en Russie.

PROGRAMMATION DU DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE :

Jeudi 26 janvier à 19h :

– Conférence "L’évacuation des grands studios de cinéma soviétiques en Asie centrale pendant la Seconde Guerre mondiale" proposée par Valérie Pozner, directrice de recherche au CNRS, en Histoire du cinéma russe et soviétique.
En savoir plus ICI.

Jeudi 23 février à 19h :

– Conférence "L'habitat urbain dans l'Union soviétique, à travers le cinéma soviétique" proposée par Liudmila Piskareva, doctorante en architecture à Paris et assistante et traductrice pour le projet Makhnovtchina d'Echelle Inconnue à l'est de l'Europe.
En savoir plus ICI.

Jeudi 30 mars à 19h :

– Conférence "L'actionnisme moscovite, ligne artistique de la politique postsoviétique" proposée par Pavel Mitenko artiste, critique d'art et actionniste.
Lire la suite ICI

INFORMATIONS PRATIQUES :

Lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, 76 000 Rouen
Contacts : mel@echelleinconnue.net / 02 35 70 40 05

Stage découverte du logiciel libre Blender pour le montage vidéo / 21-11-2016 / Doctorat Sauvage Numérique

Dans le cadre du Doctorat Sauvage Numérique, Echelle Inconnue organise une initiation au logiciel libre "Blender" pour le montage vidéo. Celle-ci sera assurée par Yannick Gallepie, membre de Synaps Collectif Audiovisuel.

Lire la suite

PAU - PARTICIPATION AU FESTIVAL ACCÈS « FRONTIÈRES ET PROJECTIONS » / 12-16/10/2016

Participation de Stany Cambot au colloque "cArtographies : représentations poétiques et critiques pour penser les frontières et le monde contemporain" les 13 et 14 octobre 2016

Lire la suite

Conférence / le 29/09/2016 / "Instauration du cinéma à Rouen : une chronologie & un itinéraire composites" / Doctorat Sauvage En Achitecture

"Le cinéma n’est qu’une branche de la photographie ; cette dernière, dès les origines, a connu un réel essor à Rouen, ville industrielle et commerciale. Nouveau media, elle s’est tôt confrontée à la problématique des images animées, thème qu’elle illustrera et finira par supplanter.

Mon exposé (sous forme de discussion) montrera la diversité des approches que furent le chronophotographe, le théâtre optique, le kinétoscope… et enfin le cinématographe. Ce parcours abordera divers moments rouennais au travers des expérimentations faites lors de l’Exposition nationale et coloniale, des séances du Photo-Club Rouennais, celles de la Société industrielle, de la Foire Saint-Romain, et des diverses séances tout au long de la décennie 1900-1910. Cette période coïncidera avec l’ouverture des premières salles fixes."


Olivier Poupion, né en 1951, rédacteur de presse, documentariste, historien, chercheur. Collaborateur régulier (écrit et technique) dans diverses revues historiques ou scientifiques (Histoire du cinéma, histoire du monde forain, théâtre français, peinture française du XIXe & XXe siècle, monographies diverses, généalogie…).
Auteur de :

- Jean Painlevé, vie & oeuvre. Publication de l’Institut de cinéma scientifique, 1983.
- Histoire du cinéma à Rouen (les origines, 1892-1919). Publication soutenue par le Centre national des lettres & la Direction des Affaires culturelles de Haute-Normandie, 2002.
- Joseph Sivel ou la figure coupée à moitié. Publication du Musée Flaubert et d’Histoire de la Médecins, 2008.
Animateur du site Internet consacré à la mémoire cinématographique locale : http://rouentographe.pagesperso-orange.fr/

INFORMATIONS PRATIQUES :

Date : 29 septembre 2016 à 19h
Lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, 76 000 Rouen

Les images de "Désinventer la Seine", rencontres de l'habitat léger et mobile à Rouen les 3-4 sept 2016





















Lire plusieurs articles de presse sur ces rencontres : ICI, ICI, ICI, ICI

Reconquête ! Les mots sont lancés à travers une Europe désindustrialisée, de la Seine à la Moskva.

Depuis 2013 à Rouen, mairie et métropole ont lancé les chantiers de reconquête de la rive gauche des bords de Seine. Ceux-ci constituaient pourtant en plein centre ville une rareté : une place pour la ville mobile et foraine, accueillant retraités en camping car, travellers, voyageurs, habitats et commerces forains, cirques et circassiens etc. Mais le rouge est mit. Pelleteuses et Barrières signent à grand frais la fin de cette exception urbaine. Après un début d’aménagement sans bruit, communication et marketing ont pris le relais et, sur les affiches, camions, tentes, stands et camping-cars sont remplacés par les vélos, pelouses et hypothétiques cerfs-volants de la métropole techno-verte et conviviale.

Il s’agit à présent de mettre des mots et des images sur cet art de faire la ville, contre le voyageur : « Le fleuve devient un lieu de vie, d’activité économique et d’habitat », disent-ils. Comment ? « (…) par l’anéantissement d’un lieu de vie, d’habitats et d'activités économiques qui y étaient présent », voudrions nous rajouter.

À notre tour de poser des mots, de dire ce qu’il en est et de raconter ceux qui vivent, mobiles dans les vides des cartes. Les 3 et 4 septembre 2016, nous, Echelle Inconnue et l’association HALEM, avons organisé les rencontres itinérantes de l’habitat léger, éphémère et mobile sur la toute proche île Lacroix, afin, à notre tour, de « désinventer la Seine » avec ceux que la politique de reconquête refuse visiblement d'appeler "les conquis". En somme prendre part à cette guerre silencieuse, qui pourtant a lieu, déclenchée par ceux qui préfèrent inventer une réalité à leur convenance plutôt que prendre en compte le réel parfois complexe et clandestin d'un peuple sur roues, grandissant mais pourtant éternellement chassé.

Les 3 et 4 septembre à Rouen : rencontres "Désinventer la Seine, à la lumière de ses réalités nomades !"

Dans le cadre de la caravane d'HALEM : Rencontres nationales et itinérantes de l'habitat léger, éphémère et mobile

Lire la suite

Cycle "Les Parcours Clandestins du Cinéma" de septembre à décembre 2016 / DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE


Depuis 2011, dans le cadre du projet Makhnovtchina, Echelle Inconnue, traverse la Normandie et l’Est de l’Europe et réalise de courts films documentaires avec des personnes vivant ou travaillant dans la ville mobile et foraine. Aujourd'hui, Makhnovtchina s'enrichit d'un cine-truck ou camion-cinéma, le MKN-VAN. Lanterne magique, salle de projection, studio d'enregistrement et atelier mobile, celui-ci lui permet de diffuser les films réalisés avec ces personnes sur les lieux-mêmes et a pour objectif de rapprocher des situations de mobilité les unes des autres.

Le cinéma au centre donc, et une réflexion portée tant sur la réalisation que sur la diffusion des films.

Ainsi, outre nos références telles que le ciné-train de Medvedkine, le manifeste de Vertov, le cinéma forain du début du XXe siècle, ou le cinéma direct des années soixante, nous souhaitons ouvrir la boite à outils du DSEA sur les histoires clandestines du cinéma, et les partager avec vous pendant quatre mois.

Avec quatre interventions de septembre à décembre 2016, ces histoires traverseront la France (et plus précisément la ville de Rouen), l’Espagne et l’Amérique, afin d’interroger différentes périodes historiques depuis l’invention du cinématographe. Quatre sessions donc, qui ré-écrivent l’Histoire du cinéma afin de mettre en lumière ses voies clandestines, foraines, anarchistes (…). Lors de ce cycle, le Doctorat Sauvage Numérique vous propose également un TP avec une formation au logiciel libre Blender pour le montage vidéo, par des membres de Synaps Collectif Audiovisuel.

PROGRAMMATION :

Jeudi 29 septembre à 19h :

– Discussion "Instauration du cinéma à Rouen. Une Chronologie et un itinéraire composites" proposée par Olivier Poupion, chercheur indépendant, auteur de l'ouvrage Histoire du cinéma à Rouen (1892-1919), 2002.
En savoir plus ICI.

Jeudi 27 octobre à 19h :

– Conférence "De 1895 à 1912 : le cinéma forain français entre innovation et répression" proposée par Arnaud Le Marchand, maître de conférence en économie à l'Université du Havre. En savoir plus ICI

Lundi 21 novembre à 19h :

– stage découverte du logiciel libre Blender pour le montage vidéo, proposé par des membres de Synaps Collectif Audiovisuel.
Tout savoir sur cette soirée ICI
Dans le cadre du Doctorat Sauvage Numérique.

Jeudi 24 novembre à 19h :

– Conférence "Les films de la Confédération Nationale du Travail, durant la Guerre Civile en Espagne : à la recherche d'une fiction anarchiste" proposée par Yannick Gallepie membre de Synaps Collectif Audiovisuel.

"Juillet 1936 à Barcelone, alors que les combats font rage entre les forces franquistes qui ont impulsé une tentative de coup d’État et les différentes composantes de la résistance « républicaine », des militants de la CNT, syndicat anarcho-syndicaliste, s’emparent de caméras et immortalisent sur pellicule des images qui resteront comme le symbole de ce début de guerre civile : des ouvriers saisissent des armes, des barricades se dressent, des églises brûlent… La CNT, majoritaire dans les processus de collectivisation barcelonais qui durent tout le long des trois années de guerre civile, couvre le conflit grâce au matériel disponible mais relance aussi l’exploitation des salles et la production de fictions. Au-delà de l’intérêt économique et social de relancer l’industrie cinématographique, un leitmotiv revient dans les débats qui entourent cette activité : quel film peut traduire au mieux l’esprit de juillet 1936 ? À quoi doit ressembler le cinéma dans une société post-révolutionnaire ?"
Lire la suite ICI

Jeudi 08 décembre à 19h :

– Conférence "Le cinéma forain, le tabou du cinéma américain" proposée par Xavier Jeudon, chercheur en Histoire du cinéma.

"Tandis que le cinéma forain tient une place prépondérante dans les premières années du développement de l'industrie cinématographique américaine, sa figure est d'une extrême rareté sur les écrans américains. Associé à des pulsions macabres, à la culpabilité et au mystère des origines, le cinéma forain serait-il le seul vrai tabou du cinéma américain ?"
Lire la suite ICI

INFORMATIONS PRATIQUES :

Lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire, 76 000 Rouen
Contacts : mel@echelleinconnue.net / 02 35 72 40 05

PARUTION / DSEA / MKN-VAN




DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

CYCLE "HABITER L'AUTRE VILLE : FORAINE" : 4 MOIS D'ARCHITECTURE MOBILE.

- Jeudi 16 juin à 19h
Soirée autour du livre "Actualité de l'Habitat Temporaire. De l'habitat rêvé à l'habitat contraint"
Avec Gaëlla Loiseau, auteur, et Anne Cloarec, co-organisatrice du colloque qui a précédé l'écriture de l'ouvrage
lieu : La Conjuration des Fourneaux, 149 rue Saint-Hilaire / Rouen
Lire la suite ici

Toute l'information sur le Doctorat Sauvage En Architecture en cliquant ici
Les soirées à Rouen sont disponibles sur internet en live puis en replay par ici.
Pour recevoir les informations en flux ou interagir avec nous sur Twitter : @EchelleInconnue


SUR LES ROUTES NORMANDES ET AU-DELÀ

MKN-VAN, un atelier-cinéma mobile




Lire le projet ici
Revoir en images tout le chantier du MKN-VAN ici
Voir les images de la 1ère tournée ici

Pour suivre l'actualité, les rencontres, les articles et les films d'Echelle Inconnue dans le cadre du projet Makhnovtchina sur la ville mobile, c'est ici


Jeudi 26 mai 2016 / "Faillir avoir disparu" / Doctorat Sauvage En Architecture

Faillir avoir disparu : lendemain de guerre dans les faubourgs auto-construits du Havre, ou comment raconter l'histoire conflictuelle du zonage industriel. Avec JULIA BURTIN.

Lire la suite

CONFÉRENCE "ARCHITECTURE : LES STRATÉGIES DE L'ENCHANTEMENT" PAR PAUL ARDENNE / JEUDI 12 NOVEMBRE À 19H / DOCTORAT SAUVAGE EN ARCHITECTURE

Paul Ardenne offre un cours à Rouen le 10/10/2015 à 19h

Lire la suite

Appel à propositions / APÉRO CODELAB #34 du 10 décembre 2015

Vous avez des choses à dire, à montrer, à faire entendre sur le numérique ? Venez nous rejoindre pour l'apéro Codelab #34 !

Il s'agit de comprendre le numérique comme l'eau dans laquelle nous devons aujourd'hui nager, vivre, acter et créer, quitte à en détourner le courant.

Après l'organisation de l'Apéro Codelab #31 en novembre 2014, Echelle Inconnue continue à tenter d'interroger le numérique, ses enjeux et ses réalités, en rééditant l'expérience. Organisé cette année le 10 décembre, il s'agit d'un temps de rencontre entre artistes, hackers et curieux, durant lequel sont présentés des projets à différentes étapes de leur conception. Pour ce faire, nous lançons un appel à propositions à l'apéro Codelab #34, qui aura lieu le jeudi 10 décembre entre 19h et minuit, dans les locaux d'Echelle Inconnue, 18 rue St Croix des Pelletiers, Rouen.

Vous êtes artistes, développeurs, bidouilleurs, programmeurs, chercheurs, etc. et vous souhaitez proposer des démos, performances, lives, projets artistiques numériques, expérimentations électroniques, dispositifs, etc. ?

COMMENT PARTICIPER :

Envoyez par email votre proposition avant le 31 octobre 2015 à romain@echelleinconnue.net

Quelques points importants à préciser dans votre candidature :
- Format de la proposition (atelier, conférence, projection...)
- Titre de la proposition
- Nom/Pseudo du (des) intervenant(s)
- Résumé de la proposition (maximum 500 mots)
- Courte biographie
- Besoins matériels/logistiques pour la présentation
- Contacts (mails, téléphone)
- Informations complémentaires (liens internet ou autre)
- Présentation résumée de la proposition (titre, format, présentation, intervenant) en maximum 500 caractères (pour diffusion sur le site internet et les programmes)

INFORMATIONS PRATIQUES :

Lieu : Echelle Inconnue / 18 rue Sainte Croix des Pelletiers / 76000 ROUEN Tel : 02 35 70 40 05



Clôture de l’appel à participation : 31 octobre 2015
Notification d'acceptation: 6 novembre 2015
Publication du programme: 11 novembre 2015
Date et Heure de l’Apéro Codelab : 10 décembre 2015 à partir de 19h



Évènement gratuit !




AVERTISSEMENTS :

Nous n'avons actuellement pas de financement dédié à l’événement. À l'heure actuelle nous ne pouvons vous garantir les défraiements ou hébergements. Nous y travaillons cependant et vous tiendrons au courant si des possibilités se dégagent à ce niveau. Nous ferons notre possible pour que votre passage soit agréable et que votre accueil se déroule dans les meilleures conditions possibles.

CODELAB.FR :

Codelab est un forum consacré aux pratiques expérimentales de création d'image, de vidéo, de son et de musique qui utilisent des langages de programmation (processing, chuck, supercollider, livecode, etc.), de programmation visuelle (pure-data / gem, vvvv, etc.) ou d'expérimentation électronique (construction d'interfaces et d'instruments, circuit-bending, etc.) Les apéros Codelab sont des temps de rencontre autour du code et des projets artistiques, organisés à l’initiative du réseau de membres du forum codelab.fr.


propulsé par DotClear